Le projet d’établissement 2016/2019

Exercice obligatoire pour tous les établissements scolaires français, en France comme à l’étranger, l’élaboration d’un projet d’établissement est plus que la rédaction d’un document du même nom.


Dans le cadre du Plan d’Orientation stratégique de l’AEFE, c’est un élément de la politique globale de l’établissement qui a pour objectif de fédérer, à partir de l’analyse de sa situation, l’ensemble de la communauté scolaire autour de l’action pédagogique et éducative qui y est inscrite. Lien de la communauté il doit être le déclencheur d’une nouvelle culture d’établissement.
Le projet d’établissement définit les modalités particulières de mise en œuvre au niveau local des objectifs et des programmes nationaux en matière pédagogique. Mais il met surtout en cohérence, en les portant à l’information de tous, l’ensemble des dispositions qui participent de la politique éducative d’établissement.
Connu de tous et de chacun, il a force de Loi en ce qui concerne les actions qui y sont présentées. Il justifie les engagements financiers de l’établissement définis avec l’AEFE dans le cadre de la conférence d’orientation stratégique.
Il est révisable et régulable annuellement et sera soumis à chaque conseil d’établissement du mois de juin pour évaluation.
L’année scolaire 2015/16 a vu l’élaboration du nouveau projet d’établissement 2016-2019, adopté en conseil d’établissement du 22 juin 2016.
Outre un élément de transparence, il se veut un outil fédérateur pour toute la communauté scolaire.

Axe 1 : REUSSITE DE L’ELEVE : PRISE EN COMPTE DE LA DIVERSITE ET VALORISATION DES POTENTIELS
A – Favoriser l’engagement citoyen, l’entraide, l’autonomie
B – Proposer un environnement qui favorise l’excellence des parcours de chacun
C – Mieux préparer le projet d’orientation
D – Prendre en compte les besoins spécifiques des élèves
E – Encourager une éducation plurilingue et pluriculturelle
Axe 2 : CLIMAT SCOLAIRE – VIVRE ET TRAVAILLER ENSEMBLE
A – Améliorer la communication
B – Maintenir un haut niveau d’exigence en termes de sécurité et d’hygiène
C – Favoriser un climat scolaire propice à l’épanouissement de chacun
D – Développer la politique des TUIC (technologies et utilisations de l’information et de la communication)
E – Développer la formation continue
Axe 3 : INTERCULTURALITE ET PARTENARIATS – OUVERTURE SUR L’ENVIRONNEMENT LOCAL ET SUR LE MONDE
A – Développer les actions culturelles
B – Initier, développer et faire vivre les échanges sportifs
C – Valoriser l’apprentissage de la langue arabe, langue du pays hôte

AXE 1 : REUSSITE DE L’ELEVE : PRISE EN COMPTE DE LA DIVERSITE ET VALORISATION DES POTENTIELS

OBJECTIFS OPERATIONNELS
A – Favoriser l’engagement citoyen, l’entraide, l’autonomie
1-1 Accueillir et suivre l’intégration des nouveaux arrivants (CVL…)
1-2 Lutter contre l’esprit de concurrence entre élèves et favoriser l’esprit d’équipe
1-3 Favoriser la solidarité et la coopération entre élèves (binômes, tuteurs, autres…)
1-4 Développer l’autonomie de l’élève afin de limiter au maximum le recours aux cours particuliers

B – Proposer un environnement qui favorise l’excellence des parcours de chacun
1-5 Travailler sur la gestion du stress
1-6 Améliorer la planification des évaluations par classe pour éviter les surcharges par l’utilisation de Pronote (rendre plus lisible l’agenda des classes)
1-7 Favoriser les expérimentations dans le domaine de l’évaluation positive ou bienveillante
1-8 Préparer les élèves aux concours spécifiques donnant l’accès aux études Post-bac
1-9 Proposer une préparation spécifique aux élèves se destinant aux filières d’excellence post bac (classes préparatoires, IEP…)
1-10 Rendre l’accompagnement personnalisé plus efficace par une réflexion collective et transdisciplinaire et l’engagement de tous
1-11 Développer l’information sur les parcours des anciens élèves.
1-12 Mettre en œuvre une pédagogie différenciée

C – Mieux préparer le projet d’orientation
1-13 Promouvoir toutes les filières, chacune pouvant mener à l’excellence
1-14 Améliorer l’information sur les procédures et le calendrier de l’orientation.
1-15 Prévoir une information systématique sur les procédures d’orientation pour les professeurs principaux, par niveau, de la 6ème à la terminale lors de la journée de pré rentrée
1-16 Renforcer les liaisons inter-cycles en tant que palier d’orientation
1-17 Formaliser et renforcer les actions existantes par la mise en place effective du parcours avenir pour chaque élève
1-18 Pour les 3ème, améliorer et renforcer l’Information sur les différentes voies d’orientation, et sur les exigences de la classe de 2nde générale et technologique.
1-19 Pour les 2nde, mieux informer les élèves sur les différentes séries (interventions d’élèves de 1ère, immersion en classe de 1ère…)
1-20 Mise en place d’entretiens personnalisés d’orientation
1-21 Pour les élèves de 1ère et Terminale, favoriser et renforcer les échanges avec les anciens élèves par la création d’un carnet d’adresses numérique.
D- Prendre en compte les besoins spécifiques des élèves
1-22 Demander dans le cadre du PRF des interventions de spécialistes praticiens avec des exemples concrets de pratiques pédagogiques adaptées.
1-23 Prévoir du temps pour la concertation et la préparation d’enseignements adaptés dans l‘EDT des enseignants
1-24 Réduire le nombre total d’élèves dans les classes accueillant des élèves à besoins spécifiques.
1-25 Systématiser la transmission des informations concernant l’élève et ses besoins
1-26 Avoir dans l’ENT existant un espace dédié. Cet espace permettrait de regrouper les ressources pédagogiques et les conseils élaborés par les enseignants de l’établissement lors de leurs différentes expériences.

Améliorer et clarifier les procédures administratives
1-27 Elaborer un guide pratique à l’intention des parents (procédures de demandes d’aménagement d’épreuve, bilans nécessaires, possibilités, etc.)
1-28 Trouver un financement pour les frais liés à l’accueil des enfants à besoins spécifiques et à l’enseignement adapté.
1-29 S’assurer que les dossiers des élèves à besoins spécifiques soient suivis par un médecin référent
Améliorer l’intégration des élèves à besoin spécifique
1-30 Employer une heure de vie de classe à la demande des parents et sans l’élève pour informer la classe.
1-31 Inciter les élèves à besoins spécifiques, à faire partie du CVL.
E- Encourager une éducation plurilingue et pluriculturelle
1-32 Travailler « l’interlangue » afin de pouvoir transférer ses compétences langagières d’une LV à une autre
1-33 Prévoir des ressources en FLE pour une meilleure intégration des élèves dont le français n’est pas la langue maternelle.
1-34 Renforcer l’apprentissage des langues par le développement de l’Enseignement d’une Matière par l’Intégration d’une Langue Etrangère (EMILE)
Favoriser l’immersion linguistique par :
1-35 Voyages à l’étranger
1-36 E-twinning et l’usage du numérique
1-37 Partenariat / échanges avec des écoles tunisiennes et étrangères
1-38 Echanges via SKYPE
1-39 Permettre aux élèves de valoriser leurs compétences en LV par l’obtention de certifications.

1-40 Constituer un pôle Langues
1-41 Trouver des temps de concertation inter langues et inter degrés
1-42 Créer des indicateurs et des outils d’évaluation communs (méthode, attendus) afin de constituer des groupes de progression
1-43 Mettre en place des tests diagnostiques à l’entrée en 6ème et 2nde
1-44 Mettre en place une journée des langues (menus cantine, signalétique lycée…)
1-45 Monter des actions communes plurilingues et inter degrés (APP) afin de poursuivre la dynamique engagée au premier degré
Accompagner la liaison inter degrés au sein du cycle 3
1-46 Mieux informer les parents des élèves de CM2 sur l’offre globale de toutes les langues dans le second degré (organisation des enseignements, contenus et attendus, modalités d’évaluation, SI/OIB, CECRL)
Axe 2 : CLIMAT SCOLAIRE – VIVRE ET TRAVAILLER ENSEMBLE
A – Améliorer la communication
2-1 Développer la communication entre tous les établissements de l’ERLM  en tenant compte de leurs spécificités
2-2 Améliorer l’information des nouveaux arrivants
2-3 Créer un espace réservé au CVL sur le site internet de l’ERLM
2-4 Mettre en place des écrans video pour diffuser les messages importants
2-5 Développer l’usage de l’espace numérique de travail en substitution aux réseaux sociaux pour les travaux collaboratifs des élèves
2-6 Prévoir un lieu adapté permettant la rencontre avec les parents

Renforcer les possibilités d’échanges et de communication
2-7 Mieux diffuser l’information
2-8 Informer tous les personnels des événements hebdomadaires par la tenue d’un agenda sur l’ENT
2-9 Centraliser et rendre accessible sur l’ENT tous les comptes rendus des instances de l’établissement
2-10 Fournir les trombinoscopes des enseignants et des élèves le plus tôt possible dans l’année
2-11 Faire en sorte que les enseignants se concertent et communiquent plus facilement pour la mise en place des projets communs (EPI notamment)
Améliorer la communication transversale entre les différents services et les différents acteurs de l’établissement
2-12 Définir des outils numériques communs pour la communication entre les enseignants, les élèves et leur famille,
2-13 Utiliser systématiquement Pronote pour la communication des notes, du cahier de texte scolaire, des devoirs et des absences,
2-14 Faire en sorte que les enseignants puissent accueillir plus souvent des visites des personnels de direction, de vie scolaire, des infirmières en salle des professeurs
2-15 Adopter une charte d’utilisation de la messagerie électronique professionnelle
2-16 Prévoir des moments de rencontre et de concertation pendant l’année scolaire
2-17 Permettre la participation d’un représentant de chaque discipline au conseil école-collège et le partage du compte-rendu dans les équipes

B – Maintenir un haut niveau d’exigence en terme de sécurité et d’hygiène
2-18 Impliquer toute la communauté éducative dans la réflexion sur la sécurité de chaque établissement et notamment en ce qui concerne les procédures .
2-19 Mieux informer sur les procédures d’hygiène et de sécurité et sur es travaux de la CHS (commission d’hygiène et de sécurité)
Lutter contre le harcèlement et Cyber harcèlement
2-20 Mieux informer sur les risques liés à un mauvais usage des réseaux sociaux
C – Favoriser un climat scolaire propice à l’épanouissement de chacun
2-21 Limiter les changements de salle pour les élèves et les professeurs
2-22 Améliorer la qualité de l’environnement de travail que constitue la salle de classe (capacité, qualité de la projection…)
2-23 Favoriser les actions d’éducation à la citoyenneté (respect des personnes, des biens , …)
2-24 Instaurer une pause méridienne d’une heure minimum
2-25 Travailler sur la circulation des élèves dans l’établissement pour une plus grande fluidité,
2-26 Favoriser la mise en place de clubs (échecs, jeux de sociétés …)
2-27 Installer d’équipements de loisirs extérieurs (tables de Ping Pong par exemple)
2-28 Mettre en place un dispositif en cas de canicule.
2-29 Engager une réflexion et la mise en œuvre de procédés de rafraîchissement des salles de cours

Développer les actions relevant du Développement durable
2-30 Favoriser le recyclage
Réfléchir sur le contenu des ateliers de pré-rentrée
2-31 Ateliers ciblés : formation de sécurité/ lutte incendie/ recyclage secourisme/ psychologue- harcèlement
2-32 Mieux communiquer sur les évènements culturels, notamment la Semaine des Arts et la Journée des Talents
Amélioration de l’environnement commun de travail
2-33 Développer des outils de gestion pour assurer une meilleure maintenance du matériel et des locaux
2-34 Mettre en place des espaces et des moments (sur les heures de vie de classe) de relaxation destinés aux élèves pour les classes d’examen- formation des enseignants volontaires
2-35 Intégrer l’utilisation des badges pour un meilleur accès à la restauration scolaire et en liaison avec les emplois du temps

D- Développer la politique des TUIC (technologies et utilisations de l’information et de la communication)
2-36 Mettre en place un Comité TUIC sur l’ERLM (primaire-secondaire) pour l’informatique
2-37 Développer le travail en commun pour imaginer une continuité à proposer aux élèves depuis le primaire jusqu’au lycée
2-38 Développer des outils communs
2-39 Travailler à des canaux de communication communs
2-40 Mettre en place des plateformes collaboratives

Répondre aux besoins de formation
2-41 Développer un savoir faire général en informatique de base
2-42 Développer le savoir faire d’usage des outils existants
2-43 Fixer des temps de formation et d’échange de pratiques, par exemple un après-midi ante-congés pour des ateliers par discipline.
2-44 Sensibiliser les professeurs nouveaux arrivants lors des journées de pré-rentrée
2-45 Poursuivre la mise en place des bases de données
2-46 Mettre en place de sondages de besoin réguliers
Développer l’Espace Numérique de travail
2-47 Développer un savoir-faire et un savoir-proposer d’outils dans le cadre d’un E.N.T. commun à tout l’ERLM
2-48 Développer l’ENT pour tout l’ERLM avec une interface attrayante et communautaire
2-49 Travailler à un accès tous systèmes d’exploitation
2-50 Utiliser des solutions propriétaires dans l’attente
2-51 Construire un projet inter-degrés sur l’informatique
Développer le numérique mobile en classe
2-52 S’appuyer sur l’expérimentation de la « classe tablette » pour définir une stratégie de développement du numérique mobile.
2-53 Choisir des modèles de tablettes plus adaptés aux usages de l’établissement (sous windows, avec stylet, … )
2-54 Développer un wifi contrôlé dans l’établissement

E- Développer la formation continue

2-55  Créer une Cellule de Formation Continue au sein de l’ERLM

2-56  Proposer une offre de formation continue interne en meilleure adéquation  avec les objectifs du projet d’établissement et en harmonie avec le PRF et les demandes institutionnelles

2-57  Etablir une Charte de qualité propre à la Formation Continue Interne :

2-58  Fixer les conditions d’accès à la formation continue (éligibilité, nombre de formations autorisées, etc)

2-59  Recueillir les besoins de formations auprès du personnel

2-60  Préciser les conditions requises pour être formateur.

2-61  Définir l’offre,  les créneaux horaires possibles, les conditions de rémunération des formateurs. Etablir des attestations ou certifications.

2-62  Recenser les personnes ressources

2-63  Mettre en place un plan de formation interne à l’établissement

2-64  Organiser la démultiplication des formations reçues au PRF

2-65  Favoriser l’accès à la formation des personnels autre qu’enseignants.

2-66  Favoriser et enrichir la production de documents (tutoriels, livrets, plaquette, etc…) propres à l’établissement.

2-67  Faire évaluer, par la cellule CFC,les formations mises en place

2-68  Favoriser l’accès à la formation continue et créer des espaces d’échanges communs à tous les acteurs de l’établissement

2-69  Favoriser les formations Interdisciplinaires ou Inter-cycles

AXE 3 : INTERCULTURALITE ET PARTENARIATS – OUVERTURE SUR L’ENVIRONNEMENT LOCAL ET SUR LE MONDE

OBJECTIFS OPERATIONNELS

A-  Développer les actions culturelles

3-1  Développer les pratiques artistiques des élèves du primaire au lycée, mettre en place le parcours d’éducation artistique et culturel de l’élève

3-2  Développer les projets en partenariat avec des artistes ou artisans aboutissant à des productions artistiques ( spectacle théâtral, courts métrages, réalisations plastiques  ….), les présenter pendant la « Semaine des Arts » dans des lieux culturels  extérieurs à l’établissement.

Développer les actions de lecture-écriture en partenariat avec d’autres établissements tunisiens

3-3  Organiser et participer aux prix littéraires lycéens : Prix Goncourt et prix Flaubert, temps privilégiés pour échanger avec des établissements tunisiens et rencontrer des auteurs

3-4  Organiser des ateliers d’écriture  animés par un écrivain (primaire et collège), renforcer le partenariat avec l’IFT, réfléchir à l’organisation d’une semaine littéraire

3-5  Continuer le Club «  Journal scolaire » et contribuer à la rédaction d’articles dans  le  journal «  Maghzine »

Renforcer l’ouverture sur la culture et le patrimoine tunisiens
3-6 Développer la Journée de la langue arabe : étendre le dispositif sur plusieurs jours, viser un plus grand nombre d’élèves et en faire un temps de découverte et d’approfondissement de la culture tunisienne (inviter des conférenciers et des artistes tunisiens)
3-7 Poursuivre la Classe-musée (en partenariat avec le musée du Bardo et l’institut du patrimoine tunisien)
3-8 Organiser des débats de société inter-établissements en liaison avec le CVL , préparés par des rencontres avec des responsables d’associations locales.
3-9 Créer un club « Culture à Tunis » sur le temps extra scolaire (diffusion des actualités culturelles du Grand Tunis à l’intérieur de l’établissement et organisation de sorties culturelles à l’intention des élèves intéressés ) et aménager dans les nouveaux locaux du lycée un espace pouvant accueillir des expositions.
B- Initier, développer et faire vivre les échanges sportifs
3-10 Rencontrer l’autre, échanger et enrichir les pratiques sportives et les relations entre élèves et adultes
Associer le premier et le second degré à certaines manifestations et événements sportifs
3-11 Intégrer les élèves des classes de 6° à la course solidaire organisée entre l’école de la Soukra et l’école sidi fredj.

3-12 Reconduire le cross de la solidarité organisé tous les ans par le lycée en faveur d’associations tunisiennes d’aide et de soutien ( Cross englobant les niveaux de la 5° à la 3° et qui a entres autres comme objectif une récolte de fonds).
3-13 Mettre en place un cross dans le cadre de la réforme du cycle 3
3-14 Consolider l’action « Petits clowns grande solidarité », en faveur d’associations d’aide et de soutien aux enfants en difficulté, avec la perspective de la création d’un club solidarité au lycée.
3-15 Enrichir notre implication avec l’association « wallah we can » en faveur de la réhabilitation d’écoles tunisiennes, par des actions sportives telles que tournois et rencontres sportives extra-muros.
3-16 Dynamiser le tournoi de Foot initié par les lycéens en intégrant lors de phases finales des équipes d’établissements tunisiens.
3-17 Consolider l’offre de formation axée sur l’ouverture sur la mer
3-18 Consolider le rôle de l’Association Sportive comme vecteur de rencontre et d’échange.
Mettre en place, développer et enrichir les échanges sportifs avec des établissements en France et à l’étranger.
3-19 Participer aux Jeux Internationaux de la Jeunesse et aux tournois organisés par l’AEFE (zone ou monde).
3-20 Mettre en place des échanges puis des jumelages avec des établissements français ou autres (par exemple, proposer un échange avec le lycée Charles PEGUY à ORLEANS, qui est un pôle escrime).
3-21 Participer aux Tournois Internationaux de Beach Volley se déroulant tous les ans au Maroc.

3-22 Participer aux rencontres sportives dans le cadre de l’UNSS (Affiliation et mutualisation des moyens au niveau local au préalable).
3-23 Organiser des voyages et sorties à vocation sportive (Séjour au ski, découverte de la Corse par la randonnée…).
C- Valoriser l’apprentissage de la langue arabe, langue du pays hôte
Valoriser l’apprentissage de la langue arabe, langue du pays hôte, mettre en avant l’apprentissage des langues comme vecteur de réussite et d’insertion professionnelle pour tous les élèves
3-24 Poursuivre l’accompagnement des équipes engagées dans le dispositif et renforcement des actions de formation sur la problématique de l’arabe langue étrangère  à l’attention des professeurs néo-recrutés.
3-25 Créer des groupes d’accueil réservés aux primo arrivants
3-26 Renforcer le dispositif EMILE en arabe au premier degré
3-27 Utiliser les EPI pour travailler en langues
3-28 Valoriser la section internationale dans la langue du pays d’accueil (SI au collège et OIB au lycée)
3-29 Accueillir des personnalités dont le vecteur de réussite à été la langue arabe
3-30 Réaliser une plaquette d’information sur la politique des langues à l’ERLM et sur la section internationale ; la diffuser lors des rencontres parents professeurs des 6ème en début d’année.
3-31 Mettre à jour la partie langue du livret d’accueil.