Le gaspillage alimentaire en Tunisie et dans le monde

Dans le cadre des actions de lutte contre le gaspillage alimentaire, une conférence a été menée par Professeur Raoudha Khaldi, Experte en économie agricole et agro-alimentaire à la FAO Tunisie et ce en la salle de théâtre du lycée .
Etaient présents la classe de 5ème 4 avec leur professeur de français Mme DIR, la classe de seconde 3 avec leur professeur d’histoire, géographie Mme Galou, une classe de CM2 et Monsieur Nicolas LETELLIER, le Directeur Général de NEWREST.
Après une brève présentation, Mme khaldi nous a donné une définition exacte des pertes et des gaspillages alimentaires ainsi que leur ampleur dans le monde.
1,3 milliard de tonnes /an sont perdus ou gaspillés, ce qui correspond à 1/3 de la production alimentaire et coûterait 1000 milliards de Dollars/an ! Alors que des millions de personnes souffrent de faim dans le monde (1 personne/9)
En Europe 89 millions de tonnes de déchets alimentaires sont jetés. En Afrique, la quantité de nourriture perdue pourrait nourrir 300 millions de personnes !
Monsieur LE TELLIER a intervenu pour donner un chiffre effrayant : 1 personne meurt de faim toutes les 3 secondes dans le monde !
Les aliments les plus gaspillés en Tunisie correspondent pratiquement aux mêmes produits dans le monde à savoir :
45% fruits et légumes
28% poissons et les produits de la mer
26% racines et tubercules
19% céréales
18% produits laitiers
13% viandes
Les causes sont multiples, au niveau de la restauration, nous pouvons citer :
– La limitation des équipements et infrastructure de stockage et de refroidissement (espace limité, contraintes financières,…)
– Une mauvaise gestion des repas (prévision en quantités..)

Et pour finir quelques exemples français de sensibilisations :
– Le Pacte national (14 juin 2014): Réduction du GA de 25% en 2025
– Loi anti gaspillage (Février 2016): supermarchés > 400 m2 devront signer des accords de don avec des associations ou verser une amende.
– Journée nationale de lutte contre le GA: 16 octobre 2013
– Applications numériques : Eqosphère,
– Sensibiliser les jeunes aux enjeux du développement durable et le lien entre déchets alimentaires et problème de la faim.
– Les cantines scolaires: les plus grands gaspilleurs d’aliments; 30% de plateaux-repas en moyenne/jour.
– Dans le cadre de la loi anti-gaspillage, elles devront toutes mener un programme de lutte contre le GA.
– Les contes de l’anti gaspillage : lancés le 16 oct. 2017 par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

La réduction du gaspillage alimentaire est à la portée de tous, si les tous acteurs sont mobilisés: la restauration collective et privée, les associations d’aide alimentaire et les ménages.
Elle passe par un engagement et une sensibilisation auprès des jeunes et adultes

Photos associées